2014年春夏新作 プラダ バッグ
       
Baltimore Ravens Jerseys
ダコタ バッグLe Condroz
Les brèves
Actu nationale
Les communes
Les commerçants
Agenda
Forum
Chat
Horoscope
 
ビジネスバッグTourisme
Numéros utiles
Cartographie
Où manger ?
Où se loger ?
A voir
Album photos
Que faire en Belgique ?
 
Mailing-list
 
Jeunes
WallPaper
Jeux vidéos
Cinéma
Astuces PC
Que faire ?
On y était !!
Humour
Sms
Logos et sonneries
Canular d'enfer par GSM
Répondeurs GSM
 
Shopping
Shopping régional
DVD
Musique
Logiciels
Jeux vidéos
Livres
Autres
 
Les annonces
Les petites annonces
Les autos/motos
Les jobs
 
Votre internet
Equipez-vous
E-mail
Hébergement
Téléchargements
Création de sites
Aide
 
Pub et partenaires
Vos bannières
Vous promouvoir ici
Nos partenaires
Devenez partenaire
Contactez-nous
 
Annuaire commercial :     où :     
Villers Animations
 
Document sans titre
  • Histoire de Villers-le-Temple

    Des fouilles archéologiques ont démontré que le territoire de Villers-le-Temple était déjà fréquenté à l’époque du néolithique (de 5000 à 2000 av. J.-C.).

    Villers-le-Temple tient son nom de deux grands événements historiques : la romanisation et l’installation d’une Commanderie de l’ordre du Temple. Situé à proximité de la voie romaine allant de Tongres à Arlon, ce qui devait être un modeste hameau a vu s’installer une villa romaine qui lui a donné le patronyme de "Villers" qui deviendra, d’après certains documents "Villers en Liège" et aussi "Villers en Condroz". En 1118, lors de la première croisade, huit chevaliers compagnons de Godefroy de Bouillon fondent à Jérusalem, une Maison de l’ordre du Temple ainsi dénommée parce qu’elle jouxtait le Temple de Salomon. Cet ordre religieux et militaire dit "des Templiers", avait pour mission de garder les Lieux Saints.

    Vers 1260, le chevalier de l’ordre du Temple, Gérars de Villers, fait construire sur – pense-t-on – le site de l’ancienne villa romaine, ce qui deviendra la plus importante Commanderie de la Province de Liège actuelle. C’est à ce site historique que Gérars de Villers a véritablement donné ses lettres de noblesse.

    Le frère Gérars décède le 28 février 1273, sa pierre tombale, gisant du défunt, est précieusement conservée sur le mur gauche de l’entrée de l’église Saint-Pierre.

          Cliquez pour agrandir et accéder à la galerie

    En 1312, l’ordre du Temple est supprimé sur ordre du pape Clément V. Les chevaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem appelés par la suite ordre de Rhodes puis ordre de Malte prennent possession des biens des Templiers. Ils s’installent à Villers-le-Temple jusqu’à la Révolution française. Vingt-quatre Commandeurs vont s’y succéder, ils étaient tous français. Demeurant généralement à Paris, ils déléguaient leur pouvoir à des subalternes.

    Villers en Liège va bientôt devenir Villers-les-Temples, Vilé-les-Timpes pour finir Villers-le-Temple.

    C’est pendant le règne du Commandeur Jacques-Laure le Tonnelier de Breteuil (1756-1787) que sont entreprises des réparations du château de la Commanderie et que l’ancienne église paroissiale Saint-Pierre datant d’avant 1260, est agrandie et entièrement restaurée, pour donner le bâtiment que l’on connaît aujourd’hui.

    Dans les années qui ont suivi la Révolution française, tous les documents relatant l’histoire de la Commanderie et surtout celle du village ont été détruits. Il ne subsiste que des documents retrouvés à Paris sur les rapports des inspecteurs visitant les Commanderies de l’ordre.

    Néanmoins, Villers-le-Temple a su conserver jusqu’à nos jours un très riche patrimoine historique et architectural composé de tours, d’une église, de fermes, de châteaux, de moulins à eaux et d’habitations en moellons de calcaire et en "pierres d’avoine" provenant de carrières locales.

    Du château de la Commanderie, il ne subsiste aujourd’hui que deux tours d’angles et la moitié d’une troisième, les bâtiments et la chapelle ont été détruits au milieu du XIXe siècle. Son site est aujourd’hui un parc appelé parc Laurant du nom de son propriétaire. On y trouve l’accès à des souterrains. Ce sont en fait, d’anciennes pièces et couloirs du rez-de-chaussée du château enterrés suite au remblaiement important de la cour intérieure. Le mur d’enceinte, la basse-cour et sa grange à dîme (dîmière) avec sa porte d’accès dans le mur d’enceinte reste parfaitement conservés. Malgré sa destruction partielle au XIXe siècle, la Commanderie est reconnue comme la mieux conservée de Belgique.

    Faisant aujourd’hui partie de l’entité de Nandrin, Villers-le-Temple compte environ 2 000 habitants appelés Templiers. Situé à 25 km de Liège et 14 km de Huy, le village est proche de la Route du Condroz (N 63). Son habitat est réparti en plusieurs hameaux entourés de bois, de prés, de champs et de quelques massifs rocheux surplombant ruisseaux et rys.


    Gravure d'époque



     

    Droits de reproduction et de diffusion réservés © Boberlin
    Politique de confidentialité du site | Qui sommes nous ? | Nous contacter